Bulletin de notes | Émilie-Romagne 2022

En attendant de débrief en vidéo, professeur Blabla, expert en blablatologie, note les copies rendues après le Grand-Prix d'Émilie-Romagne 2022.

PILOTE

REMARQUE

NOTE

Max Verstappen

Par semblant d’honnêteté intellectuelle, je vois mal comment lui mettre une autre note que celle de Leclerc en Australie. Il a géré comme un dieu, alors qu'il semblait en position de challenger. Son tour de qualif mérite plus d'éloges à mon avis.

10

Sergio Pérez

Finir 2e c'est bien, mais quand son équipier gagne aisément, compléter le doublé semble normal. Mais après un excellent envol, Checo a dû se battre et rendre la vie difficile à Leclerc et son dépassement à la chicane Villeneuve était magnifique. Si Pérez n'est pas là pour pousser Leclerc, j'ose croire qu'il ne serait jamais parti à la faute. Max et Red Bull peuvent lui dire merci.

8

Lando Norris

3e en qualif, 3e en course, étant à chaque fois placé idéalement pour récupérer les miettes des autres, difficile de voir ce qu'il aurait pu faire de mieux, surtout considérant que la McLaren semblait seule au monde, trop lente pour ceux de devant, trop vite pour ceux de derrière.

7

George Russell

À aucun moment ce week-end Mercedes ne semblait en mesure de marquer des points, trop sous-vireuse pour passer la Q2 et lente en ligne droite pour doubler les autres. Récupérer une 4e place démontre un opportunisme rarement vu mais aussi très attendu chez Russell, avec un sublime envol et des chronos très sérieux en début de course pour se mettre à l'abri des autres derrière.

9

Valtteri Bottas

Malchanceux en qualif, Bobo a dû remonter des places perdues au départ du sprint, avant d'être pris dans la mêlée du départ de la cours et souffrir un arrêt aux stands un peu mou. Mais si la malchance a pointé le bout de son nez, la vitesse de l'Alfa et de Valtteri ne font plus qu'un depuis ce début de saison et lui ont fait face avec honneur.

8

Charles Leclerc

A mélangé vitesse et précipitation tout au long de la course, étant très agressif face à Norris après son mauvais départ et laissant son désespoir transparaitre après que Pérez l'ait dépassé à nouveau après son premier arrêt. C'était un bel effort et il fallait prendre des risques pour battre les Red Bull. Si ça avait marché, ça aurait payé. Mais là il finit P6 et il a un 4.

4

Yuki Tsunoda

Ça, c'est le Yuki que je voulais voir en F1. Malgré une AlphaTauri en nette difficulté, il a optimisé ses envols pour être au bon endroit au bon moment, pour passer Stroll au DRS et récupérer Magnussen en fin de course. Un pilotage très mature.

7

Sebastian Vettel

Après une première course cauchemardesque, Vettel a rappelé son génie sous la pluie, avec une sublime Q3. Sur le sec en sprint c'était cependant une toute autre affaire, mais a profité d'un bel undercut pour reprendre des places en courses.

9

Kevin Magnussen

Génial tour de qualif, sublime départ en course, mais le rythme de course était resté bien au sec ce samedi et dimanche. Dommage car avec ce rythme de qualif, le top 5 était vraiment crédible.

7

Lance Stroll

Comme Vettel, très bon rythme sous la pluie, mais il gâche son seul tour en Q2. Se rattrape très bien en sprint et surtout au départ de la course, passant Tsunoda et Hamilton pour enfin marquer son premier point.

7

Alexander Albon

Malchanceux en qualifs, il termine là où on l'attend en sprint dans une Williams, en passant Latifi après la Safety Car. Après un bon départ, il undercut tout le groupe devant lui et avec la pénalité d'Ocon, termine encore tout prêt des points.

8

Pierre Gasly

Battu en qualifs par Tsunoda, son élimination en Q1 ne s'est pas arrangée avec un crash avec Zhou en Sprint. A malgré tout réussi a bien remonter grâce à sa stratégie sans non plus s'approcher vraiment des points.

5

Lewis Hamilton

Avec ces conditions où dépasser est presque impossible, il était difficile d'en attendre plus, hélas. Le seul vrai problème, c'est qu'on s'attend à ce que ce soit lui l'opportuniste qui récupère une 4e place et non pas son jeune coéquipier.

4

Esteban Ocon

Victime de sa transmission en qualifs, Ocon a démontré une belle combativité dans le peloton en sprint et en course mais avec sa mauvaise position, les conditions difficiles et sa pénalité causée par son équipe, il ne pouvais pas faire mieux.

5

Zhou Guanyu

Après une belle Q1, dur de reprocher à un rookie de ne pas réussir le coup de la qualif en un tour exigée en Q2. Le contact avec Gasly en sprint a fini de ruiner son week-end dans un week-end où aucune opportunité ne s'est présentée en course. Le rythme de course était moins convaincant face à Bottas que sur les premières manches.

4

Nicholas Latifi

Comme d'hab mais sans les crashs. Il a pu s'amuser un peu avec Zhou durant la course.

3

Mick Schumacher

Oh c'était mauvais. Autant on excuse la Q2 difficile, et on apprécie la belle gestion du sprint, mais sa course est allée de mal en pis avec cette erreur au départ et un rythme de course inconstant et loin d'être remarquable. Sûrement aussi dû aux dégâts, mais il ne peut s'en prendre qu'à lui.

2

Daniel Ricciardo

Danyric évite le bonnet d'âne uniquement grâce à sa solide prestation en sprint qui sauve la face. Certes les conditions étaient piégeuses, mais après plus de 200 départs en F1 on excuse plus difficilement le fait de rater son point de freinage au départ d'une course.

2

Fernando Alonso

Je pense qu'il mérite plus que la moyenne, mais impossible de juger plus qu'une qualif sublime, et un sprint très difficile, marqué par une usure pneumatique très élevée, car sa course a été très vite interrompue.

5

Carlos Sainz

Il serait injuste de juger Carlos sur un dimanche de perdu par la faute d'un autre. Ceci étant dit, le crash en Q2 fait très mal et si je lui donne presque la moyenne, c'est car il a su se rattraper en sprint en marquer les points. Mais 4e, c'était le strict minimum avec sa Ferrari.

4

Classement tour par tour (PDF)


*Barème : Les notes vont de 0 à 10, 0 étant la plus mauvaise et 10 la meilleure. Il a été déterminé arbitrairement que la note de 5 servirait de note moyenne pour signifier qu'une prestation a été parfaitement correcte, sans rien de particulièrement mauvais mais sans rien de particulièrement bon.

Mots-clés :