Bulletin de notes | Arabie Saoudite 2022

En attendant de débrief en vidéo, professeur Blabla, expert en blablatologie, note les copies rendues après le Grand-Prix d'Arabie Saoudite 2022.

PILOTE

REMARQUE

NOTE

Max Verstappen

C'est pas les qualifs qui comptent. Aidé par le blocage de Checo sur les Ferrari, il passe Sainz au départ et a ensuite su attendre son moment pour revenir sur Leclerc et, suite à un duel de ruses au DRS, a pu prendre une belle victoire.

8

Charles Leclerc

Ferrari souffrait en ligne droite et si ça ne se répercute pas forcément sur le chronomètre en qualif, c'est bien différent lorsqu'il faut défendre. A malgré tout joué intelligemment ses défenses mais n'avait plus les armes suffisantes pour conserver la tête en fin d'épreuve.

7

Carlos Sainz

Il n'arrive pas à convertir son beau boulot au moment crucial de la qualif. Tassé au départ, il n'a pas pu faire grand chose pour reprendre sa place sur Verstappen. Très beau travail mais, comme pour Checo, je me vois mal lui mettre la même note que son équipier tant l'écart au drapeau à damiers est notable.

6

Sergio Pérez

Il aura fallu plus de 200 GP pour voir ce que Pérez pouvait exécuter en menant les premiers tours d'une course. Hélas, la SC nous prive de la réponse quant à ses capacités de convertir sa première pole. Seul point négatif : son rythme sur les pneus H était insuffisant pour passer Sainz comme Max a pu passer Leclerc.

7

George Russell

Après 3 saisons à rouler seul en fond de grille, Russell roule seul en P5, trop faible pour le TOP4 et trop fort pour le reste. Pour sa 2e course chez Mercedes, c'est lui qui a porté le résultat de l'équipe, passe en Q3 avec les M, et juste pour ça, j'ai envie d'être un peu gâteux.

8

Esteban Ocon

Était-ce utile de défendre de la sorte sur son coéquipier au point d'aider les rivaux à revenir ? Probablement pas. Mais il a démontré une ténacité en roue contre roue que je voulais voir en lui depuis longtemps. Peut-être le PTSD du podium perdu l'an dernier, mais il apporte un nouveau résultat très solide pour l'équipe.

7

Lando Norris

Q3 manquée pour un rien, il a su placer la McLaren là où il fallait en qualifs, puis en course pour marquer de gros points en profitant des abandons et mauvaises fortunes des autres, avec une belle lutte finale contre Ocon.

6

Pierre Gasly

Passe en Q3 malgré des ennuis mécaniques et souffre en début de course. Sa stratégie tombe à l'eau à cause de la SC mais il parvient à remonter pour ouvrir son compteur. Le midfield est serré et il est toujours là pour le top 10.

6

Kevin Magnussen

Remontez-le temps d'un mois et dites au monde que la Haas de Kevin Magnussen se battrait et gagnerait à la régulière face à la Mercedes de Hamilton. Il admet que son manque de préparation physique a été un handicap mais le résultat est quand même là. Compétitif en H dès le début et stratégie gâchée par la SC.

Deux top 10 sur deux pour son retour : c'est très bien.

7

Lewis Hamilton

Ce n'est pas là que Mercedes attendait son septuple champion du monde, mais tout était compromis par un mauvais choix de réglages en qualifs. Mais il a su remonter intelligemment en course, du bon vieux Lewis mais dans une machine capricieuse.

5

Zhou Guanyu

Pour un rookie, on peut excuser son non passage en Q3 où sa machine devrait se placer. Mais encore une fois, il parle avec son rythme de course, mais paie cher un nouveau problème d'embrayage, une pénalité (de sa faute) aggravée par son équipe, transformant 5 sec en un Drive Through. Les points auraient pu être là.

5

Nico Hülkenberg

Très bonne gestion de sa stratégie inversée mais la SC a tout ruiné. J'ai plus envie de croire que Hulk a encore des compétences qui méritent leur place en F1 que de penser que son équipier sous-exploite sa machine. Car il n'est vraiment pas loin.

6

Lance Stroll

A fait ce qu'il a pu avec ce qu'il a en qualifs. En course, il a pu renifler l'odeur des points grâce aux VSC avantageuses, mais il n'avait aucune chance dans cette charrette. Albon n'a fait qu'achever ses espoirs en fin de course.

6

Alexander Albon

Quand son équipier accumule les crashs, Albon s'impose en tant que nouvel étalon de Williams. Belle course avec de belles batailles, mais je dois enlever un point pour cet attentat de fin de course sur Stroll. Surtout qu'il aurait eu une meilleure opportunité au tour suivant.

5

Valtteri Bottas

Confortablement dans le top 10 tout le week-end, de beaux points étaient en vue après de belles batailles avec KMag et les Alpines en début de course, avant que la surchauffe mécanique ne le force à abandonner.

7

Fernando Alonso

J'aurais pu mettre un point de plus si sa course avait pu aller au bout. Excellent rythme dès le début de course avec de belles luttes. Du grand Nando.

7

Daniel Ricciardo

Il manquait toujours ce mini dixième pour suivre Norris, mais son week-end était très correct et des points étaient en vue avant son abandon.

5

Nicholas Latifi

La semaine dernière j'ai mis 1 justement pour garder le 0 pour ce type de scénario. Peu importe l'excuse de la voiture capricieuse. Il est battu en rythme par le nouveau et il crashe deux fois la voiture en moins de 24 H. Juste non.

0

Mick Schumacher

Bien qu'en deçà de Magnussen, le rythme semblait bon pour passer en Q2. Rien de bien glorieux à en retenir, mais on doit se ravir qu'il soit indemne après son crash.

1

Yuki Tsunoda

Ce niveau de poisse est abyssal. Panne moteur avant la qualif et avant la course. Il mérite un gros câlin.

Calin


*Barème : Les notes vont de 0 à 10, 0 étant la plus mauvaise et 10 la meilleure. Il a été déterminé arbitrairement que la note de 5 servirait de note moyenne pour signifier qu'une prestation a été parfaitement correcte, sans rien de particulièrement mauvais mais sans rien de particulièrement bon.