Bulletin de notes | Brésil 2022

En attendant le débrief en vidéo, professeur Blabla, expert en blablatologie, note les copies rendues après le Grand-Prix du Brésil 2022.

PILOTE

REMARQUE

NOTE

George Russell

​La seule tâche de ce WE sera sa sortie en qualifs. Après, il a démontré des qualités de vainqueur en s'acharnant sur Verstappen pour gagner le sprint, puis en gardant son sang-froid face à une bande de pilotes tous plus expérimentés que lui aux avant-postes. Un point bonus car il était plus rapide que Lewis tout le WE et que la première est toujours la plus difficile !

8

Lewis Hamilton

Un tour de Q3 brouillon le force à remonter en sprint et à devoir tout refaire en course après l'incident avec Verstappen. Ce qu'il a fait brillamment pour verrouiller le doublé Mercedes.

7

Carlos Sainz

​Une erreur en qualif lui vaut de remonter un peu plus que prévu en sprint pour terminer 2e après un dépassement un peu coriace sur Max. Une pénalité de grille aurait dû lui rendre la vie difficile mais le chaos devant lui l'a bien aidé. Il n'avait clairement pas le matériel pour chercher les Mercedes, surtout après une stratégie compromise par un tear off en début de course.

7

Charles Leclerc

Du Leclerc de A à Z. Irréprochable, rapide, efficace mais le monde est contre lui. Il doit se refaire de la bêtise Ferrarienne en qualif lors du sprint. Puis, Norris l'envoi dans le mur en début de course, le forçant à remonter à la force du poignet.

Il avait de quoi tirer la gueule et Ferrari a de quoi culpabiliser de continuellement le laisser tomber.

8

Fernando Alonso

​Plus rapide d'un petit rien tout le week-end face à Ocon, il perd en Q3 avec une approche moins agressive. La double collision avec son équipier lui coûte cher (et pas qu'à lui hein...) mais il se fait pardonner le dimanche avec une stratégie osée, qui a fonctionné grace à la SC de fin de course. En 2 jours, on a eu le meilleur et le pire de Nando.

8

Max Verstappen

La pluie lui a permis de tromper les réelles capacités de sa machine en qualifs. En sprint, il a fait au mieux avec une stratégie ratée et en course a dû remonter efficacement de loin après le contact avec Hamilton et la pénalité.

7

Sergio Pérez

​Gêné par Leclerc en Q3, son second tour était prometteur mais interrompu par drapeau rouge. Il est remonté progressivement entre le sprint et le début de course. Hélas, les M ne marchaient pas sur la RB et son stint n'était pas optimal et la SC en fin de course a ruiné ses chances.

7

Esteban Ocon

​Le début de la qualif était difficile mais a tiré le meilleur de son équipier en Q3. Des dégâts au départ du sprint l'ont forcé à partir du fond de grille et il a brillamment remonté le peloton pour optimiser sa course.

6

Valtteri Bottas

Après un énième départ désastreux, il doit remonter en sprint et se montre très efficace en course pour remonter sur les moins rapides. La SC le met en difficulté face aux poursuivants et une relance ratée (c'est nouveau ça ?) le fait chuter 9e. Ce qui reste pas mal.

6

Lance Stroll

​Je n'arrive pas à concevoir qu'un pilote qui effectue de telles actions s'en sorte continuellement. Hâte de voir sa relation avec Nando, car Seb semble bien plus sympa... Il fait amende honorable dimanche en profitant de la SC qui arrive juste après son arrêt, comme au Canada. Mais il n'a jamais été aussi brillant que son équipier et cet acte du sprint le prive de moyenne à mes yeux.

4

Sebastian Vettel

​Semblait avoir tiré le meilleur en qualif mais il a illuminé le sprint de sa vitalité de futur retraité. Il survit à la nouvelle tentative d'assassinat de son coéquipier et poursuit sa remontée le dimanche. Hélas, l'arrivée des pilotes mieux équipés l'ont fait chuter et ses rêves de points s'achèvent avec la dernière SC qui regroupe le peloton.

8

Zhou Guanyu

Un départ compliqué ruine une bonne qualif mais il remonte 6 positions et se place comme candidat aux points. Hélas, un problème de turbo le prive de ses chances d'attaquer et défendre efficacement.

6

Mick Schumacher

Trop timide en Q1 ce qui lui coûte la Q2 et peut-être mieux vu le rythme de son équipier. Il remonte 12e en sprint au prix de belles batailles et semblait en mesure de jouer les points. Le rythme était encourageant mais s'est effondré dès le passage en Mediums. Dommage, c'était une belle opportunité.

4

Pierre Gasly

​AlphaTauri avance toujours dans un brouillard de non-performance et il est difficile de blâmer les pilotes. Un tour propre en Q2 ne lui suffit pas à passer en Q3. Il arrive malgré tout à remonter en sprint mais en course, le manque de rythme lui a fait défaut. Et on note une nouvelle bêtise d'excès de vitesse.

5

Alexander Albon

Excellente qualif ruinée par un abandon en sprint causé par une crevaison. Sa course débute sur une stratégie douteuse, mais il remonte relativement bien et continue d'humilier son équipier.

4

Nicholas Latifi

Je t'aime bien mais casse-toi.

2

Yuki Tsunoda

​Le manque d'expérience dans la gestion de la qualif sous pluie lui coûte une place en Q2 et une 19e place. Il a pu remonter un peu en sprint, mais a dû partir des stands pour infraction au parc fermé. Comme Gasly, n'a pas pu faire grand chose sauf que lui était déjà au fond. Une idiotie FIAesque le colle à un tour lors de la SC.

5

Lando Norris

Brillant en qualif et en sprint où il prend le meilleur résultat possible pour lui. Après un bon départ, il commet une erreur lors de la relance de SC et percute Leclerc. Il tient une course correct à partir de là mais sa mécanique le prive de points.

5

Daniel Ricciardo

En difficulté sur le sec, il se refait bien en sprint. Hélas, il n'arrive pas à éviter de mettre son gros nez dans les miches de Magnussen et cause un double abandon. Mauvais

3

Kevin Magnussen

Il a fait une pole dans une Haas. J'ai pas besoin de plus pour le noter.

10

*Barème : Les notes vont de 0 à 10, 0 étant la plus mauvaise, et 10 la meilleure. Il a été déterminé arbitrairement que la note de 5 servirait de note moyenne pour signifier qu'une prestation a été parfaitement correcte, sans rien de particulièrement mauvais mais sans rien de particulièrement bon.