Bulletin de notes | Japon 2022

En attendant le débrief en vidéo, professeur Blabla, expert en blablatologie, note les copies rendues après le Grand-Prix du Japon 2022.

PILOTE

REMARQUE

NOTE

Max Verstappen

Une domination indécente. Après une sublime qualif où il fait la pole sur son premier tour, il patine au départ et perd la place face à Leclerc. Mais il gère merveilleusement la trajectoire extérieure, avec plus de vitesse au premier virage et reprend la tête. Il gagne 1 sec en moyenne au tour sur tout le monde. Un pilotage digne pour devenir champion du monde.

9

Sergio Pérez

Il souffrait beaucoup dans le premier secteur et était loin en qualif. Mais en course il s'envole bien et prend la P3 à Sainz. Dans les derniers tours, il revient sur Leclerc et profite d'une faute et pénalité de ce dernier pour enregistrer un beau doublé.

6

Charles Leclerc

Il semble avoir tiré le maximum en qualif, peut-être même trop, expliquant que ses pneus avaient perdu du grip en fin de tour. Après un bon envol, il fut incapable de suivre Verstappen et avec la fameuse dégradation de sa F1-75, il est rattrapé par Pérez à la fin. La pénalité semble de trop mais au point où il en est...

6

Esteban Ocon

Il semblait en retard en Q1 et Q2 mais a sorti le tour parfait quand il le fallait pour se qualifier 5e. Il profite de la sortie de Sainz pour prendre la 4e place et à partir de là, il mène une défense exemplaire contre l'un des meilleurs attaquants du plateau. La moindre erreur aurait permis à Lewis de passer, même si le déficit de Mercedes en ligne droite l'a handicapé.

8

Lewis Hamilton

A son aise et rapide, il perd trop de temps en Q3 et se retrouve coincé derrière Ocon, qu'il ne parviendra jamais à repasser.

6

Sebastian Vettel

Suzuka est un circuit de pilotes et ce futur retraité en est clairement encore un, et un très bon. Sa Q3 dépasse l'entendement et si un gros undercut le sauve de son crash au départ, il avait un rythme compétitif pour égaler son meilleur résultat de la saison.

8

Fernando Alonso

Une petite erreur dans son dernier tour lui coûte la place face à Ocon. Cela se traduit par une mauvaise position en piste lorsque tout le monde doit s'arrêter se fait donc undercut par Vettel. Il tente un second arrêt qui ne change rien mais qui réhausse sa note grace à de beaux dépassements.

6

George Russell

Souffre beaucoup dans le 1er secteur face à Lewis en qualif. En course, le double arrêt Mercedes lui coûte quelques positions qu'il reprend avec beaucoup de classe.

6

Nicholas Latifi

Suzuka est un circuit de pilotes et... LATIFI ? LATIFI ? LATIFI ?????????? Ok, l'undercut au départ l'a aidé mais fichtre ! Il était pas ridicule du tout sur la fiche des temps et compétitifs en piste.

8

Lando Norris

Il semblait souffrir tout le week-end, pas très à son aise. Il restait malgré tout la référence de l'équipe même si c'était pour un rien.

5

Daniel Ricciardo

Un autre bon week-end pour Dany avec un bon départ mais ruiné par un pari stratégique en course. Seule une petite erreur en Q2 lui coûte une meilleure place sur la grille (3 millièmes...)

5

Lance Stroll

Une erreur lui coûte une place en Q2. Son départ est la grosse éclaircie du week-end, trouvant un morceau de piste sèche pour s'envoler. Il a pu faire quelques dépassements mais sa position en grille a ruiné son dimanche.

6

Yuki Tsunoda

Il souffrait de température de freins mais a réussi à faire une bonne 13e place en qualifs malgré tout. En course, il a été desservi par ses difficultés pour aller dépasser les McLaren, mais difficile de lui le reprocher.

6

Kevin Magnussen

Une qualif et course brouillonne. La course a été ruiné par un mauvais arrêt mais aussi quelques petites erreurs. Mais à côté, il a offert de beaux dépassements. En gros ? C'est du KMag dans le texte.

5

Valtteri Bottas

Un tour propre et efficace le place 12e, révélant le retard de l'équipe, encore une fois. Expert des départs sous la pluie, il perd deux places

5

Zhou Guanyu

Une qualif brouillonne et une course qui l'était tout autant avec un tête-à-queue au premier tour. Il profite du désespoir en fin de course pour un 2e arrêt qui lui permet d'enregistrer le meilleur tour. Le 1er de l'équipe depuis Andrea De Cesaris. En Belgique. En 1983.

4

Mick Schumacher

Il se pardonne de son crash vendredi avec un beau tour en Q1 qui l'envoi en Q2. Le désespoir de Haas lui permet d'effectuer ses premiers kms en tête d'un GP mais ruine aussi tout espoir. Mais il du peut qu'il avait, il a bien défendu face aux pilotes en Inters. Zéro pointé en piste mais points marqués en interne, j'en suis sûr.

6

Pierre Gasly

Il a souffert pour conserver de la température dans ses freins en qualif et ne confirme pas son bon premier tour en Q1. Le hasard le choisit pour ramasser une banderole en course, qui finit de ruiner son week-end.

4

Alexander Albon

Gêné en qualif, il rate la Q2 pour pas grand chose. Un contact avec Magnussen termine sa course au premier tour. Mais peut-on reprocher aux pilotes de ne pas voir leurs concurrents ?

4

Carlos Sainz

Un point pour la bonne qualif et un point non retiré car les conditions étaient tout de même piégeuses. N'importe qui se serait mis dans le mur à sa place (sauf 19 pilotes très particuliers aussi présents à Suzuka). Mais bon : c'est la loi des séries. Sainz creuse sa tombe plus que jamais course après course.

2

*Barème : Les notes vont de 0 à 10, 0 étant la plus mauvaise, et 10 la meilleure. Il a été déterminé arbitrairement que la note de 5 servirait de note moyenne pour signifier qu'une prestation a été parfaitement correcte, sans rien de particulièrement mauvais mais sans rien de particulièrement bon.