Bulletin de notes | Silverstone 2022

Pas de débrief en vidéo cette fois-ci, mais professeur Blabla, expert en blablatologie, note les copies rendues après le Grand-Prix de Grande-Bretagne 2022.

PILOTE

REMARQUE

NOTE

Carlos Sainz

La dissonance cognitive est à son paroxysme. Oui, il faut être là pour prendre sa 1re pole et 1re victoire. Mais entre un déficit de 0.8 en qualif avant le drapeau jaune, une sortie de piste en tête de la course et un rythme terriblement inférieur à son équipier qui avait des dégâts, j'ai du mal à mettre beaucoup plus que la moyenne.

5

Sergio Pérez

Le couple de leader aura rarement eu si mauvaise mine sur le bulletin de notes. Si Checo avait un excellent rythme en course, ses qualifs sous la pluie restent médiocre et ses nombreux accrochages et duels trop musclés viennent ternir ce qui aurait pu être une excellente note et son excellente remontée.

5

Lewis Hamilton

Lewis a porté avec puissance les améliorations de Mercedes et, pour la première fois depuis ce qui semble être des siècles, jouait la victoire à la régulière. Mais en ne surveillant pas assez ses rétros à la relance, il laisse Pérez l'attaquer et le priver d'une chance d'aller chercher Sainz.

7

Charles Leclerc

Seul point noir du week-end : son tête-à-queue au moment crucial de la Q3. Agressé par un Pérez sauvage qui endommage son aileron avant, Charles suivait dignement Verstappen et mettait la pression sur son équipier. Sa défense en fin de course en H usés ira s'inscrire dans les plus grands moments de sa prometteuse carrière. Quoi que, autre point noir : il faut qu'il arrête de se laisser marcher dessus pas son équipe de la sorte.

9

Fernando Alonso

Q3 mal exploitée mais son rythme ce week-end était stellaire. Il a fait une course solitaire derrière Norris avant de venir taquiner le groupe de tête après la SC. Résultat parfait.

9

Lando Norris

Comme pour Alonso, Lando n'a rien perdu de son week-end, sauf sa 5e place à cause de son équipe qui ne l'a pas arrêté lors de la SC. Nando et Lando ont été les rois du peloton.

9

Max Verstappen

Sans un bout de débris sauvage qui a détruit son fond plat, c'était un 10/10 assuré pour Max. Il sauve les meubles mais ses défenses face à Ocon et surtout Schumacher auraient pu se terminer très mal : à croire que les leçons de l'an dernier n'ont pas été retenues.

6

Mick Schumacher

Pas aidé par sa mécanique en qualif et à nouveau victime de ses mauvais premiers tours, Mick a eu une course très sérieuse, digne de son palmarès en juniors. Il passe Magnussen en début de course, puis Vettel après la SC et il aurait pu prendre une place de plus sur Max mais il a eu, cette fois, la sagesse d'éviter les ennuis. Beaux premiers points.

8

Sebastian Vettel

Après une qualif remplie de complication, son dimanche était exemplaire - difficile de lui reprocher de ne pas avoir pu éviter Albon au départ. Un très long premier relai sera gâché par la SC, mais n'enlève rien à sa prestation.

8

Kevin Magnussen

En retrait face à son équipier en course, KMag a malgré tout fait ce qu'il fallait pour sauver un samedi désastreux. Son refus de passer aux stands lors de la dernière SC n'était pas judicieux.

6

Lance Stroll

En course Vettel démontrait qu'il y avait du rythme mais Lance n'y arrivait pas. Comme au Canada, aurait pu sauver les apparences après la SC de fin, mais n'a pas pu remonter avec ses Mediums.

3

Nicholas Latifi

Jamais Latifi avait maximisé un week-end de la sorte. Un vrai miracle. Après une belle Q3, son début de course est solide mais après avoir perdu le train de DRS lors des arrêts aux stands, le rythme de sa Williams l'a empêché de faire mieux.

8

Daniel Ricciardo

La qualif était difficile pour tout le monde. Soit. Mais son rythme de course était atroce. Une panne de DRS n'a pas aidée, mais Lande n'a jamais eu le DRS dans sa course : il n'a aucune excuse.

2

Yuki Tsunoda

Excellent rythme tout le week-end, même si sa qualif n'a pas été maximisé. Puis il a tenté de passer Gasly et à lui seul, a ruiné tout le week-end de son équipe. Inexcusable.

1

Esteban Ocon

Victime d'un problème de batterie en qualif, sa course affichait le désespoir après que le crash du départ ait cassé sa suspension. Mais Esteban n'a rien lâché et ramené la voiture aux stands. Sa course était solide et il semblait clairement en mesure de finir derrière Alonso avant que la mécanique décide de son week-end pour de bon.

7

Valtteri Bottas

Énorme bof. Encore battu par Zhou en qualif, il était incapable de passer Latifi. La mécanique a abrégé ses souffrances mais on en attend beaucoup plus de sa part.

3

Pierre Gasly

Avec des réglages plus adaptés à la pluie dans une voiture en difficulté ici, son rythme de course était légèrement en-dessous de son équipier. Mais sans ce dernier, aucun doute qu'il aurait sauvé des points.

6

George Russell

Pas autant en confiance que Hamilton en qualif, sa course se termine après un mauvais départ (en Hard, on l'excuse) et si les incidents font partie de la course auto, je lui mets une part de responsabilité dans le carnage du départ.

3

Alexander Albon

Passer sur des pneus neufs en fin de Q1 était une mauvaise idée qui lui coute une meilleure place sur la grille. Victime indirecte du chaos du départ, il a été maltraité dans tous les sens, totalement passager dans sa voiture.

4

Zhou Guanyu

Après sa meilleure qualif en F1, Zhou a pris un envol peu flatteur mais n'a pas pu défendre ses chances. Le savoir indemne de son crash est un miracle.

6

*Barème : Les notes vont de 0 à 10, 0 étant la plus mauvaise, et 10 la meilleure. Il a été déterminé arbitrairement que la note de 5 servirait de note moyenne pour signifier qu'une prestation a été parfaitement correcte, sans rien de particulièrement mauvais mais sans rien de particulièrement bon.