top of page

Bulletin de notes | Canada 2023

Professeur Blabla, expert en blablatologie, note les copies rendues après le Grand-Prix de Canada 2023.

MAX VERSTAPPEN - 9

RAS.


Fernando Alonso - 9

Après une excellente qualif, Alonso a pris un mauvais envol qui lui a coûté la 2e place. Après une superbe lutte, impliquant une tentative dramatique aux stands pour jouer sur un unsafe release de Mercedes, il a passé Hamilton en piste. Je note une touchette dans le mur qui lui coûtait un podium en 2008. Une défaillance de capteur a conduit l’équipe à lui demander de lever le pied en fin de course.


Lewis Hamilton - 9

Hamilton a parfaitement géré ses températures pour tirer un résultat inattendu pour Mercedes en qualifs. Après un bon envol, il n’a pas pu maintenir Alonso sur le second relais. Il y a du progrès chez Mercedes mais 3e semblait être le meilleur possible.


Charles Leclerc - 6

Tout semblait bien se profiler avec d’excellents EL1 avec le plein de carburant. Mais la qualif a tout ruiné. La course s’est résumée à tenir ses Médiums sur un long premier relais et il l’a parfaitement exécuté.


Carlos Sainz - 5

Sainz a aussi fait un dimanche solide, mais une préparation brouillonne, avec un crash en EL3 et une qualif pas optimale avec une pénalité à la clé. Après une lutte intense avec Pérez, il a pu rester devant le mexicain et mener une belle course à un seul arrêt.


Sergio Pérez

Dans un peloton aussi serré que ce week-end, dans des conditions pluvieuses, Pérez ne nous a jamais habitués à de grandes prouesses. Et c’était le cas avec une nouvelle sortie en Q2. En soi, sa course était loin d’être mauvaise pour selon qu’il gérait un seul arrêt mais avec des Ferrari, Mercedes et Aston Martin aussi proches, il était presque impossible de les battre à la régulière.


Alexander Albon - 9

Albon a bénéficié d’améliorations qui marchaient formidablement

bien. Il en a tiré le meilleur en Q1 et a très bien joué le coup des slicks en Q2 pour partir dans le top 10. En course, il a voulu risquer un seul arrêt et ça a payé, puisq u’il a pu tenir un groupe de rivaux jusqu’au bout grâce à son excellente vitesse de pointe et aucune erreur en virage. Je note une sortie de piste lors de sa lutte contre les McLaren mais c’est de bonne guerre.


Esteban Ocon - 8

L’excellent début de saison d’Ocon se poursuit et donne à cette 8e place un goût amer. Après une très forte qualification, il remonte en 4e place après la sortie de piste de Russell. Mais son 2e arrêt l’a placé derrière Albon sur une autre stratégie et n’a jamais réussi à le repasser.


Lance Stroll - 3

Parti 16e, fini 9e ? Aussi bien que l’an dernier où il partait 17 et finissait 10e. Alors le seul problème pour sa note du week-end, c’est que cette année, c’est Fernando Alonso dans l’autre voiture. Ça commence à faire trop d’excuses en une saison là.


Valtteri Bottas - 8

Bottas avait de quoi être frustré de sa Q2 après des EL encourageants. Mais en pariant sur le fait de rester en piste lors de la SC, il a devancé de nombreux concurrents et exécuté.


Oscar Piastri - 5

Dans un peloton aussi serré, les erreurs d’inexpériences se paient chères. Piastri avait le rythme pour prendre des points, comme l’a montré son 1er relai collé à son équipier. Mais entre son crash en Q3 et son 2d relai un peu moins bon, il termine à la porte des points.


Pierre Gasly - 5

Encore malchanceux en qualifs, Gasly aurait dépensé l'entièreté de son salaire dans des poupées vaudous pour maudire Carlos Sainz. Info ou intox, ça ne l’a pas aidé à avoir plus de réussite. Après un arrêt précoce pour tenter de rouler hors du peloton, la SC a fini d’enterrer sa course, malgré un rythme solide.


Lando Norris - 5

Norris pourrait être l’homme de la course. Une belle qualif, une belle lutte avec son équipier et d’excellentes manœuvres en piste, lui permettant de terminer 9e. Mais en ralentissant le peloton sous SC, il a pris une pénalité bien méritée. Dommage.


Yuki Tsunoda - 5

Tsunoda arrivait à sortir de bons tours dans une AT toujours aussi faiblarde. Malheureusement, il a raté son timing pour faire un bon chrono en qualif et ça s’est couplé à une pénalité pour avoir gêné un rival en qualif. Il a pris le pari pas si fou de s’arrêter au premier tour pour rouler avec de l’air propre mais la SC précoce a réduit ses efforts à néant.


Nico Hülkenberg - 7

Parlez-moi de superbe qualification et de course décevante et si vous connaissiez pas Hülkenberg avant de le voir cette année, vous comprendrez pourquoi on pense tous à lui. Évidemment ça va de paire avec une Haas qui gère ses pneus comme un accro aux casinos, gère ses thunes et une arrêt aux stands malchanceux, un tour avant l’intervention de la SC.


Zhou Guanyu - 4

Alfa Romeo avait un rythme encourageant mais une défaillance mécanique l’a empêché de faire un tour représentatif en qualif. Depuis la dernière place, il avait assez peu à jouer surtout que, contrairement à son équipier, on l’a arrêté lors de la SC et n’a pas pu remonter.


Kevin Magnussen - 4

Encore dominé par Hülk en qualif, Magnussen pouvait apercevoir de petits points dans une course bien plus performante. Mais sa bataille avec De Vries a mal tourné et ruiné ses chances qui étaient déjà maigres.


Nyck De Vries - 2

En grandes difficultés sous la pluie le samedi, sa course était relativement bonne et offrait une belle bataille avec Magnussen. Malheureusement, une erreur vient compromettre tout ses encouragements.


George Russell - 4

Son week-end était tout à fait bon et un de ses meilleurs depuis quelque temps. Proche du rythme de Lewis en qualif et en course, sans être totalement similaire non plus, il a gâché un excellent résultat en ratant son virage, sortant trop large et tapant le mur.

La SC a sauvé une potentielle arrivée dans les points mais sa course s’est terminée sur un problème de surchauffe de frein.


Logan Sargeant - 4

Encore bloqué avec la voiture de l’Espagne, on peut excuser pour le coup son manque de perf en qualif, surtout que Albon semblait souligner l’impact positif de ses améliorations et que, par dessus tout, Logan reste un très jeune pilote. Un abandon précoce va commencer à lui donner le mal du continent natal.






Σχόλια


bottom of page