top of page

Alberto Ascari

Alberto Ascari est né le 13 juillet 1918 à Milan en Italie et mort le 26 mai 1955 dans un accident lors d'essais privés à Monza.

Grand-Prix de Grande-Bretagne 1952 | Vainqueur devant Piero Taruffi (à gauche)

PHOTO : IndyCar - 1952

Premier double champion du monde de F1 et premier champion pour Ferrari, il participe au premier Grand Prix de la Scuderia à Monaco en 1950 et monte sur le podium en finissant 2e.

Légèrement blessé et en difficulté en 1951, il parvient malgré tout à se maintenir dans la lutte pour le championnat mondial avant de dominer les saisons 1952 et 1953.

En 1954, sa relation avec Ferrari se détériore, et il roule pour Maserati puis Lancia. C'est dans cette voiture qu'il termine son Grand Prix de Monaco 1955 dans la mer, sans blessures graves.

Alors qu'il renouait des liens avec Ferrari, il meurt dans l'une des voitures de la Scuderia lors d'essais privés à Monza en 1955. Un virage porte désormais son nom en hommage à son accident.

Constructeurs

  • Ferrari (1950 - 1954)

  • Maserati (1954)

  • Lancia (1954 - 1955)

Anecdotes

  • L'ascendance familiale tragique : Le père d'Alberto, Antonio Ascari, était également un célèbre pilote de course. Tragiquement, les deux Ascari sont morts à l'âge de 36 ans, Antonio en 1925 lors du Grand Prix de France, et Alberto en 1955 à Monza.

  • Le plongeon : Ascari a survécu à un spectaculaire accident lors du Grand Prix de Monaco 1955. Sa voiture avait plongé dans le port de Monaco, mais il s'en est sorti avec seulement une fracture du nez et des ecchymoses, renforçant sa réputation de chanceux et sa superstition.

  • Superstition : Alberto Ascari était extrêmement superstitieux. Il portait toujours un casque bleu clair, un pull blanc et des gants lors de ses courses. Quatre jours après avoir survécu au Grand Prix de Monaco 1955, il perd la vie à Monza. Pour la première fois, il n'avait ni son casque ni son équipement habituel.

  • Premier double champion du monde : Ascari a remporté deux championnats du monde consécutifs en 1952 et 1953, devenant le premier double champion du monde de Formule 1. Il a remporté 11 des 16 courses de championnat pendant ces deux années.

  • Passion pour le cyclisme : Ascari avait une passion pour le cyclisme. Il pratiquait souvent pour rester en forme, ce qui était assez inhabituel pour les pilotes de son époque.

En Short

POUR LE PLAISIR DES YEUX

Grand-Prix de Belgique 1953 | Ferrari 500 | Qualifié 2e, vainqueur de la course
France 1950 | Ferrari 375
Son dernier Grand-Prix à Monaco en 1955 dans la Lancia D50
PHOTO : Hulton Archive

Podiums en F1


Comentarios


bottom of page