top of page

Fernando Alonso | Guide Blabla

Fernando Alonso est né le 29 juillet 1981 à Oviedo en Espagne.



​STATISTIQUES

  • TITRES : 2 (2005 - 2006)

  • VICTOIRES : 32

  • PODIUMS : 106

  • MEILLEURS TOURS : 24

  • POLE POSITIONS : 22

ÉQUIPES

  • Minardi (2001)

  • Renault (2003 - 2006)

  • McLaren (2007)

  • Renault (2007 - 2009)

  • Ferrari (2010 - 2013)

  • McLaren (2014 - 2018)

  • Alpine (2021 - 2022)

  • Aston Martin (2023 - ...)

1999 - Jérez, tests privés sur Minardi | PHOTO : LAT

L'essentiel de ce qu'il faut savoir sur son parcours :

MONOPLACE

1999 : Euro Open by Nissan

↪ Champion 🏆

↪ 6 victoires et 8 podiums
↪ 7 points d'avance sur 2e (Manuel Gião)
  • Commentaire : faut-il en dire plus ? Il gagne dès son 1er week-end sur la 2e course à Albacete et en point d'orgue une double victoire à Donington et, bien sûr, le titre en fin de saison.

2000 : Formule 3000 internationale

↪ 4e

↪ 1 victoire et 2 podiums

↪ 4 points de retard sur 3e (Mark Webber)
↪ 1 point d’avance sur 5e (Justin Wilson)
  • Commentaire : le saut est très grand pour un pilote si peu expérimenté et il est réussi. Après avoir pris quelques courses pour trouver ses marques, il conclu la saison avec une victoire marquante à Spa-Francorchamps.

2001 : Race Of Champions

↪ Gagnant de la Nation’s Cup avec l’équipe d’Espagne 🏆

Grand-Prix de Monaco 2001 | Minardi PS01 European | PHOTO : LAT

Formule 1

2001 : Minardi

↪ 23e

↪ 0 point inscrit

  • Commentaire : difficile de faire quoi que ce soit dans cette voiture mais on note quelques coups d'éclats, surtout pour un pilote si jeune et inexpérimenté.

2002 : Renault

↪ Pilote-essayeur

2003 : Renault

↪ 6e

↪ 1 victoire et 4 podiums

↪ 3 points de retard sur 5e (Ralf Schumacher) 
↪ 4 points d’avance sur 7e (David Coulthard)
↪ 55 points d’inscrits soit 62.5% des points de Renault
  • Commentaire : une pole position dès son 2e GP et une victoire plus tard dans la saison ; les mots manquent pour décrire la surprise et le vent de fraicheur qu'il apporte.

2004 : Renault

↪ 4e

↪ 4 podiums

↪ 26 points de retard sur 3e (Jenson Button)
↪ 1 point d’avance sur 5e (Juan Pablo Montoya)
↪ 59 points d’inscrits soit 56.19% des points de Renault
  • Commentaire : il ne manque pas de menacer les intouchables Ferrari dès que l'occasion se présentent comme en Espagne ou en France. Une nouvelle saison qui démontre une progression formidable.

2005 : Renault

↪ Champion 🏆

↪ 7 victoires et 15 podiums

↪ 21 points d’avance sur 2nd (Kimi Räikkönen)
↪ 75 points d’avance sur 5e (Giancarlo Fisichella, coéquipier)
↪133 points d’inscrits soit 69.63% des points de Renault
  • Commentaire : il a atteint le maximum de ce qu'il pouvait accomplir, si on omet sa seule erreur de la saison au Canada. Il devient le plus jeune champion du monde jusqu'alors.

2006 : Renault

↪ Champion 🏆

↪ 7 victoires et 14 podiums

↪ 13 points d’avance sur 2e (Michael Schumacher)

↪ 62 points d’avance sur 4e (Giancarlo Fisichella, coéquipier) 

↪ 134 points d’inscrits soit 65.05% des points de Renault

  • Commentaire : second titre cette fois face à Schumacher. Il prouve une nouvelle fois sa solidité, sa régularité et son absence d'erreurs.

2007 : Mclaren

↪ 3e 🍾

↪ 4 victoires et 12 podiums

↪ Ex-aequo avec le 2e (Lewis Hamilton, coéquipier)
↪ 15 points d’avance sur le 4e (Felipe Massa)
↪ 109 points d’inscrits soit 50% des points de Mclaren
  • Commentaire : des hauts et des bas inhabituels. Les conflits avec le management seront le motif de son départ en fin d'année.

2008 : Renault

↪ 5e

↪ 2 victoires et 3 podiums 

↪ 14 points de retard sur 4e (Robert Kubica)
↪ 1 point d’avance sur 6e (Nick Heidfeld)
↪ 61 points d’inscrits soit 76.25% des points de Renault
  • Commentaire : une voiture surclassée à plus d'une reprise. Deux victoires purement improbables même si l'une des deux à fait tâche dans l'histoire de la F1 (cf : Singapour)

Grand-Prix du Japon 2006 | Renault R26 | PHOTO : Rainer Schlegelmilch

2009 : Renault

↪ 9e

↪ 1 podium

↪ 6,5 points de retard sur 8e (Jarno Trulli)
↪ 2 points d’avance sur 10e (Timo Glock)
↪ 26 points d’inscrits soit 100% des points de Renault
  • Commentaire : la saison était bien pire en terme de performance de la voiture mais il arrive à en tirer une pole position et un podium.

2010 : Ferrari

↪ 2e 🍾

↪ 5 victoires et 10 podiums

↪ 4 points de retard sur Champion (Sebastian Vettel)

↪ 10 points d’avance sur 3e (Mark Webber)

↪ 252 points d’inscrits soit 63.64% des points de Ferrari

  • Commentaire : victime des aléas de la Ferrari, il profite d'une deuxième moitié de saison incertaine pour remporter 4 GP et se présenter dans la lutte au titre. Hélas, ce fut insuffisant.

2011 : Ferrari

↪ 4e

↪ 1 victoire et 10 podium

↪ 1 point de retard sur 3e (Mark Webber)
↪ 30 points d’avance sur 5e (Lewis Hamilton)
↪ 257 points d’inscrits soit 68.53% des points de Ferrari
  • Commentaire : avec une voiture souffrant du passage aux pneus Pirelli, sa seule victoire de la saison reste une démonstration de son grand talent.

2012 : Ferrari

↪ 2e 🍾

↪ 3 victoires et 13 podiums

↪ 3 points de retard sur Champion (Sebastian Vettel)
↪ 71 points d’avance sur 3e (Kimi Räikkönen)
↪ 278 points d’inscrits soit 69.5% des points de Ferrari
  • Commentaire : non seulement on se rappellera de 2012 de la meilleure saison de la carrière de Fernando Alonso mais on s'en rappellera comme l'une des meilleures saisons d'un pilote non sacré à travers toute l'histoire. Sa Ferrari ne méritait même pas de jouer le titre.

2013 : Ferrari

↪ 2e 🍾

↪ 2 victoires et 9 podiums

↪ 155 points de retard sur Champion (Sebastian Vettel)
↪ 43 points d’avance sur 3e (Mark Webber) 
↪ 242 points d’inscrits soit 68.36% des points de Ferrari
  • Commentaire : 2 sublimes victoires mais Ferrari n'est toujours pas au niveau et la montée de Mercedes et Red Bull n'a pas aidé.

2014 : Ferrari

↪ 6e

↪ 2 podiums

↪ 6 points de retard sur 5e (Sebastian Vettel)
↪ 27 points d’avance sur 7e (Felipe Massa)
↪ 161 points d’inscrits soit 74.54% des points de Ferrari

Commentaire : il a failli gagner une course avec ce truc. Même les 2 podiums sont de trop pour ce tracteur.

2015 : Mclaren (1 DNS)

↪ 17e

↪ Meilleur résultat 5e

↪ 5 points de retard sur 16e (Jenson Button, coéquipier)
↪ 2 points d’avance sur 18e (Marcus Ericsson)
↪ 11 points d’inscrits soit 40.74% des points de Mclaren
  • Commentaire : avec 8 abandons et 2 entrées dans les points, il a un ratio de point s'approchant de 1 par abandon. Alonso a grandi en rêvant des McLaren-Honda ; et on dit qu'il ne faut pas rencontrer ses héros.

2016 : Mclaren (1 DNS)

↪ 10e

↪ Meilleur résultat 5e

↪ 18 points de retard sur 9e (Nico Hülkenberg)
↪ 1 point d’avance sur 11e (Felipe Massa
↪ 54 points d’inscrits soit 71.05% des points de Mclaren
  • Commentaire : c'est bien, le moteur a moins cassé qu'avant.

2017 : Mclaren (1 DNS et 1 absence)

↪ 15e

↪ Meilleur résultat 6e

↪ 2 points de retard sur 14e (Kevin Magnussen)
↪ 4 points d’avance sur 16e (Stoffel Vandoorne, coéquipier)
↪ 17 points d’inscrits soit 56.67% des points de Mclaren
  • Commentaire : un peu plus de casses moteurs. Dommage.

Indy 500 2017 | McLaren | PHOTO : LAT

500 miles d’Indianapolis 

↪ Position de départ 5e

↪ Abandon

2018 : Mclaren

↪ 11e

↪ Meilleur résultat 5e

↪ 3 points de retard sur 10e (Carlos Sainz)
↪ 1 point d’avance sur 12e (Esteban Ocon)
↪ 50 points d’inscrits soit 80.65% des points de Mclaren
  • Commentaire : après un début de saison qui redonnait espoir, il vit une nouvelle année à surclasser la McLaren avant d'annoncer son départ de la F1. Il va manquer...

2018 - 2019 WEC

↪ Champion avec Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima pour Toyota 

↪ Double gagnant des 24 heures du mans (2018 - 2019)

2018 : 24 heures de Daytona 

↪ 38e global et 13e de sa catégorie avec Phil Hanson et Lando Norris

 2019 : 24 heures de Daytona

↪ Gagnant avec Kamui Kobayashi, Jordan Taylor, Renger van der Zande

2020 : 500 miles d’Indianapolis

↪ 21e

Rallye Dakar

↪ 13e

↪ Meilleur résultat : 2e

Formule 1

2021 : Alpine

↪ 10e

↪ 1 podium

↪ 29 points de retard sur 9e (Pierre Gasly)
↪ 7 points d’avance sur 11e (Esteban Ocon, coéquipier) 
↪ 81 points d’inscrits soit 52.26% des points d’Alpine
  • Commentaire : hormis sur les 4-5 premières courses d'adaptation, c'est comme s'il n'était jamais parti.

2022 Alpine

↪ 9e

↪ Meilleur résultat : 5e

↪ 11 points de retard sur 8e (Esteban Ocon, coéquipier)
↪ 32 points d’avance sur 10e (Valtteri Bottas) 
↪ 81 points d’inscrits soit 46.82% des points d’Alpine
  • Commentaire : une nouvelle saison excellente marquée par beaucoup trop de pannes.

2023 : Aston Martin

↪ 4e

↪ 8 podiums

↪ 28 points de retard sur 3e (Lewis Hamilton)
↪ Ex-aequo avec 5e (Charles Leclerc)
↪ 206 points d’inscrits soit 73.57% des points d’Aston Martin
  • Commentaire : comme quoi, même un quadragénaire à sa place en F1.

Shake down de l'Aston Martin 2024
Co-écrit par Pandinette230

Comments


bottom of page