top of page

Phil Hill

Phil Hill est né le 20 avril 1927 à Miami aux États-Unis et mort le 28 août 2008 à Monterey de la maladie de Parkinson.



FAITS MARQUANTS

Phil Hill est une sorte de mal-aimé de l'histoire de la Formule 1. Bien qu'il porte un nom de famille célèbre dans le monde de l'automobile, en raison de son lointain cousin Graham Hill, il n'existe aucun lien de parenté direct entre les deux. Le fait qu'il ait remporté son titre un an avant que Graham ne devienne le seul détenteur de la triple couronne n'a pas facilité les comparaisons.


Le plus triste est surtout qu'on attribue souvent son titre de champion du monde 1961 à la tragique mort de son coéquipier Wolfgang von Trips en fin de saison à Monza. Contrairement au chouchou du grand patron de la Scuderia Ferrari, Enzo Ferrari, Phil Hill ne semblait pas avoir la classe, l'élégance et la noblesse de l'Allemand. Cependant, Hill était un pilote d'une grande compétence et d'un professionnalisme exemplaire.


Constructeurs

  • Maserati (1958) - Joakim Bonnier Racing Team

  • Ferrari (1958 - 1962)

  • Cooper (1960) - Yeoman Credit Racing Team

  • A-T-S (1963)

  • Lotus (1963) - Ecurie Filipinetti

  • Cooper (1964)


Anecdotes

  • Premier Américain champion du monde

    • Phil Hill est devenu le premier pilote américain à remporter le championnat du monde de Formule 1 en 1961. En réalité, certains considèrent même qu'il est le seul, car Mario Andretti, second et dernier champion américain, est né en Italie.

  • Amour de la mécanique

    • Phil Hill était autant passionné par la mécanique que par la conduite. Il passait souvent son temps libre à restaurer des voitures classiques. Cette passion pour la mécanique lui a permis de mieux comprendre et exploiter les performances de ses voitures de course.

  • Musicien talentueux

    • Peu de gens savent que Phil Hill était également un talentueux pianiste. Il trouvait souvent du réconfort et de la relaxation en jouant du piano, une passion qu'il a cultivée tout au long de sa vie.

  • ATS

    • Trop ennuyé par l'aspect politique de la Scuderia Ferrari, Phil Hill rejoignit l'équipe ATS en 1963, une équipe créée par d'anciens membres de Ferrari qui partageaient son mécontentement. Hill et Giancarlo Baghetti, son coéquipier, étaient parmi les premiers à signer avec ATS après la "grande démission" de 1961 chez Ferrari.

  • Amateur de courses historiques

    • Après sa retraite de la course active, Phil Hill a continué à participer à des événements de courses historiques, pilotant souvent des voitures classiques qu'il avait lui-même restaurées.

  • Palmarès hors F1

  • 3 victoires aux 24 Heures du Mans (1958, 61, 62)

  • 2 victoires aux 12 Heures de Sebring (1958, 1961)

  • 2 victoires aux 1 000 km de Buenos Aires (958, 1960)

  • 2 victoires aux 1 000 km du Nürburgring (1962 et 1966)

  • 1 victoire 2 000 km de Daytona (1964)

POUR LE PLAISIR DES YEUX

Photo : Rainer Schlegelmilch (Monaco 1964)
Photo : David Phipps (Aintree 1962)

Monaco 1962
Photo : David Phipps (Monaco 1960)

Podiums en F1


Comments


bottom of page